MYSTERIUM CONJUNCTIONIS

Expériences et visions extatiques décrites par Jung dans son autobiographies MA VIE (pages 335-340) ci-après:

"..aux environs de minuit..éveillé....j'étais comme dans une extase ou une très grande béatitude je me sentais ..comme abrité au sein de l'univers, dans un vide immense bien qu'empli du plus grand sentiment de bonheur qui soit. C'était la béatitude éternelle; on ne peut la décrire, c'est bien trop merveilleux, me disais-je...Je me trouvais moi-même dans le jardin des grenades , on y célébrait le mariage de Tiphereth avec Malkuth (*1) ..c'était le mariage mystique tel qu'il apparait dans la tradition de la Kabbale ... j'étais le mariage et ma béatitude était celle d'un mariage bien heureux….puis succéda, la vision du "mariage de l'agneau" dans une Jérusalem parée pompeusement (la Jérusalem céleste) ..c'étaient d'ineffables états de béatitudes avec anges et lumières ..j'étais le mariage de l'agneau ...cela fit place à une dernière vision ...Zeus-père de l'univers et Héra consommaient l'hieros gamos décrit dans l'Illiade...j'étais plongé nuit après nuit dans la plus pure béatitude...les visions duraient à peu près une heure ..ces états étaient si fantastiques que comparé à eux, le monde paraissait tout simplement ridicule...3 semaines après la première vision , ces états visionnaires cessèrent...la beauté et l'intensité du sentiment pendant ces visions on ne peut s'en faire une idée, c'est ce que j'ai vécu de plus prodigieux…( dans la pièce) la présence du sacré créait une atmosphère magique..je compris pourquoi on parle d'odeur de sainteté ..il y avait dans l'espace un pneuma d'une ineffable sainteté dont le Mysterium conjuctionnis était la manifestation ...je n'aurais jamais pensé qu'une telle continuelle béatitude fut possible..ces visions étaient parfaitement réels, tout était de la dernière objectivité. On recule devant l'emploi du mot "éternel"; pourtant je ne peux décrire ce que j'ai vécu que comme la béatitude d'un état intemporel dans lequel passé, présent et avenir ne font plus qu'un....une étincelante totalité...j'eus plus tard encore une fois l'occasion de vivre pareille objectivité: c'etait après la mort de ma femme m'apparut en un rêve qui était comme une vision… (toute sa vie et notre mariage y était synthétisé).. en face d'une telle totalité on reste muet car cela est à peine concevable...l'objectivité vécue dans ce rêve ...est détachement des jugements de valeur et de ce que nous désignons par attachement affectif….et se situe au-delà des intrications affectives, elle semble être le mystère central . elle seule rend possible la véritable conjunctio ( de l'amour)….bon nombre de mes œuvres furent écrites après ces visions ".


De tels états extatiques ne sont pas réservés à des êtres d'exception comme Jung et peuvent être aussi vécus en méditations ou imagination active .


(*1):Tiphereth et Malkuth sont deux des 10 centres d'énergie subtiles dénommées sephirot de l'arbre de vie selon la Kabbale représentant des principes masculin et féminin de la présence divine dans l'être humain)