Fonction générale des rêves

« La fonction générale des rêves est d'essayer de rétablir notre équilibre psychologique à l'aide d'un matériel onirique qui, d'une façon subtile, reconstitue l'équilibre total de notre psychisme tout entier.

C'est ce que j'appelle la fonction complémentaire (ou compensatrice) des rêves dans notre constitution psychique. »

C.G. JungL'homme et ses symboles ", Robert Laffont, 1964 p 49.

 

 

Rêve compensatoire

«  ... ceux qui manquent de réalisme ou qui ont une trop bonne opinion d'eux-mêmes, ou qui font des projets grandioses sans rapports avec leurs capacités réelles,  rêvent qu'ils volent ou qu'ils tombent.

Le rêve compense les déficiences de leur personnalité et en même temps il les avertit du danger de leur démarche.

Si l'on ne tient pas compte de ces avertissements, de véritables accidents peuvent se produire. Le sujet peut tomber dans les escaliers ou avoir un accident de voiture.

Aucun symbole apparaissant dans un rêve ne peut être abstrait de l'esprit individuel qui le rêve, et il n'y a pas d'interprétation déterminée et directe des rêves. La façon dont l'inconscient complète ou compense la conscience varie tellement d'un individu à l'autre qu'il est impossible d'établir dans quelle mesure on peut classifier les rêves et leurs symboles. » (CG JUNG)

 

"Tout le rêve est le rêveur"( CG JUNG)

 

"Le rêve est à lui-même sa propre interprétation" (CG JUNG)

" le rêve est une chance qui nous est donné pour devenir conscient». (Marie Louise Von Franz)

Un rêve non interprété est comme une lettre reçue mais que l'on n'a pas ouverte ( Le Zohar) 

«Le rêve est une lettre que le rêveur s’envoie à lui même » (Lacan), le rêve est un message confidentiel que l’Être essentiel (le Soi) adresse au moi existentiel.

«  le rêve décrit la situation intime du rêveur, situation dont le conscient ne veut rien savoir ou dont il n’accepte la vérité et la réalité qu’à contre cœur »).(CG JUNG)

«  Quand nous interprétons un rêve, ce qui nous fonde , ce n'est pas qu'est-ce que ça veut dire , mais qu' est-ce que, à dire ça, ça veut ? » (LACAN)

 

Jung aurait signé ce texte des deux mains.L'impasse de l'interprétation d'un rêve, c'est de dire : voilà ce que cela veut dire. C'est à dire de réduire le rêve en formulant un message rationnel. On passe à côté de l'essence du rêve qui est d'impulser un mouvement dans un sens, une orientation.La question à poser c'est qu'est-ce que veut le Soi à travers ce rêve, quelle est l'interpellation du moi conscient auquel le Soi veut éveiller le Moi.C'est cela qui permet de construire une relation initiatique avec le Soi et non pas une relation de transfert avec l'analyste qui lui serait détenteur de la signification.