Le dernier livre de Pierre Trigano renouvèle l'approche jungienne de l'anima et de l'animus.

Dernière mise à jour : 25 mai 2021



"C.G. Jung a montré qu’il y a dans l’inconscient de l’homme un « foyer » de psychologie féminine qu’il nomme l’anima. Et dans l’inconscient de la femme un « foyer » de psychologie masculine qu’il appelle l’animus. Féminin, Masculin, animus et anima sont lourdement déterminées par l’histoire des lignées transgénérationnelles des hommes et des femmes, condensée dans l’inconscient collectif de l’humanité. Pierre Trigano montre ici que cet inconscient collectif résonne notamment de la souffrance immémoriale des femmes, répétée au cours des âges dans leur rapport aux hommes. Cette souffrance engrammée projette inconsciemment le risque d’un destin tragique sur toutes celles et ceux qui s’aiment. Ce livre souligne l’importance d’une psychanalyse centrée sur la contemplation symbolique des rêves pour délivrer l’amour de cette projection tragique. A travers eux, le Soi, instance au cœur de la psyché humaine, nous transmet la « pulsion du mariage intérieur », la guérison de l’éros dans l’être."


L'auteur renouvèle l'approche jungienne de l'anima et de l'animus avec des exemples de rêves de femmes et d'hommes de toutes orientations sexuelles. Il livre aussi un témoignage de l'évolution de sa relation à l'anima dans son chemin d'analyse personnelle. Ces rêves montrent comment la "pulsion d'éros primordial (qui est celle du Soi),travaille les profondeurs abyssales de la psyché" et s'exprime dans les rêves en vue de libérer la voie de l'amour . "L'union entre le masculin ( puissance d'affirmation du moi) et le féminin ( accueil de l'autre en soi) trame tous les degrés de la relation et de l'amour dans l'expérience humaine..... l'enjeu intrapsychique pour tous les êtres humains sans exception étant que se réalise une union harmonieuse en chacun d'eux , un "mariage sacré" entre leur moi ( féminin ou masculin) et les figures de genre opposé dans leur inconscient" ( que Jung dénomme anima pour les hommes et animus pour les femmes. C'est ce qui se trame dans les rêves. "Encore faut-il qu'il y ait un moi pour les contempler et se laisser interpeller ...( Car) le Soi ne peut se réaliser en l'être humain que si le moi accepte de se laisser traverser et initier par lui ..notamment au travers de la contemplation de ses rêves".