L'appel des profondeurs : ce qui est en bas est comme ce qui est en haut, au fond coule une rivière

Voici un rêve archétypique sur l’appel des profondeurs rapporté par Jung dans son livre "Les Racines de la Conscience" :

un théologien dont la foi vacillait faisait souvent ce même rêve. "Il se tient sur le penchant d'une colline, au-dessous s'étend une profonde vallée au fond de laquelle se trouve un lac sombre...il sait que quelque chose l'a toujours retenu de s'approcher du lac. Mais cette fois, il se décide à aller jusqu'à l'eau ..un coup de vent passe sur la surface de l'eau, alors une angoisse panique le saisit et il s'éveille."

Le vent et le souffle, c'est le pneuma, c'est l'esprit. Jung ajoute : "Ce rêve nous présente le langage naturel des symboles. Le rêveur est incité à descendre dans sa propre profondeur et le chemin le conduit à l'eau ...il faut que l'homme descende jusqu'à l'eau pour retrouver ...l’esprit .. descendu de sa hauteur flamboyante......Jung ajoute en référence à notre monde fondé sur le primat de l'intellect rationnel : L'intellect dans une présomption luciférienne s'est emparé du siège où trônait naguère l'esprit...l'esprit n'est plus en haut mais en bas, il n'est plus feu mais eau ...l'eau est le symbole le plus fréquent de l'inconscient ...eau signifie donc : esprit devenu inconscient....c'est pourquoi nous avons aujourd'hui une psychologie et c'est pourquoi nous parlons d'inconscient...il a fallu que se produise un appauvrissement spirituel sans exemple pour que l'on redécouvre à nouveau les dieux sous l'aspect des facteurs psychiques....cette découverte demeure encore pour l'instant peu digne de foi,..mais tous les hommes à qui est survenue l’expérience rapportée dans le rêve cité ( celui du pasteur) savent que le trésor repose dans la profondeur des eaux ..

:..se présente à lui la nécessité de plonger d'abord dans une profondeur obscure ... Dans cette profondeur, un danger menace, que l'homme avisé évite ( d'où la peur panique) ..le miroir de l'eau ne flatte pas...la rencontre avec soi-même est de ces choses désagréables auxquelles on se soustrait tant que l'on a la possibilité de projeter sur l'entourage tout ce qui est négatif.....mais c’est pour nous une question vitale de nous occuper de l'inconscient. il s'agit d’être ou ne pas être spirituellement parlant."