CORONAVIRUS ..... « Et le capitalisme tombera » (mon analyse du Covid du 15 Mars 2020)

Dernière mise à jour : 26 déc. 2020

Les mesures de mise au ralenti de l'activité économique, sociale et culturelle annoncées par le Gouvernement ces dernières heures pour ralentir la progression de la pandémie du coronavirus en France sont exceptionnelles et inédites. Certains experts considèrent ces mesures comme disproportionnées ou déraisonnables en de telles circonstances. D'ailleurs, selon les mots même du Président Macron dans son "adresse aux français", le 12 Mars :"Dans l'immense majorité des cas, le Covid-19 est sans danger." Quoi qu'il en soit, ces évènements et ces réactions -même et surtout si elles sont irrationnelles - témoignent d'une activation de l'inconscient en résonance avec les forces spirituelles à l’œuvre dans l'univers – dans la suite de ceux de Notre Dame et du mouvement « me too ». Jung dirait que "l'archétype est constellé" (ou activé) dans l'inconscient collectif. A la suite des alchimistes et de la physique quantique , Jung a constaté que l'univers et la psyché sont Un ("unus mundus") c'est à dire que l'Esprit 'inconscient s'étend jusque dans la matière ce qui explique les phénomènes de synchronicité lorsque que la psyché inconsciente est activée. C'est le cas en ce moment avec cette pandémie. Une activation de l'inconscient comporte toujours une signification symbolique car l'inconscient s'exprime par symbole. Dès lors, la question se pose : Qu'est-ce qui veut se dire dans cette épidémie de "coronavirus" et dans cette mise au ralenti de l'économie ? Le symbole aime se cacher dans la langue . En l’espèce, le signifiant ou symbole « corona » renvoie à la « couronne » et au cœur ( les artères coronaires étant disposées en forme de couronne autour du cœur.) La « couronne » renvoie au "chakra coronal » des traditions orientales et à la séphira "Kether" de la tradition de la kabbale , (« Kether » veut dire aussi « couronne » en hébreu). On la retrouve dans l'auréole des saints.Ce sont les centres énergétiques symboliques de la transcendance situés au-dessus de la tête. La transcendance correspond à la définition par Jung du facteur psychique au centre de l’inconscient qu’il a dénommé le Soi, à savoir :une supra conscience dont le moi est inconscient et qui est " placée au-dessus du moi et qui embrasse la conscience (du moi) et l’inconscient" (annexe *2) C’est donc un virus qui porte un des noms du Soi qui nous interpelle ici par une maladie d’inflammation des voies respiratoires. Ce qui se rapporte au souffle relève symboliquement de l’Esprit et souligne la signature du Soi.. C’est pourquoi Jung dénommait en plaisantant ce type de maladie respiratoire comme la tuberculose, une « maladie pneumatique » et la considérait comme psycho somatique et liée au stress ( voir en annexe une lettre de Jung évoquant la mauvaise respiration liée au stress comme causes des défauts de ventilation conduisant au développement des infections des voies respiratoires (annexe *3)). Et qu'elle est en la conséquence inédite ? un "shabbat" forcé pour tous ! (shabbat signifie "cesser de faire" , arrêter de travailler) et une mise à distance temporaire entre les individus ( c'est à dire symboliquement une individuation forcée) Tout se passe comme si le Soi venait interpeller l’humanité, pour l’aider, par la contrainte, à se transformer et stopper cette économie frénétique et stressante. C’est le corps qui est atteint car le Soi travaille toujours à s’incarner. Les individus connaissent pareilles périodes de crise ou de dépression qui viennent corriger une inflation antérieure, sous réserve que la maturité de l’individu le permette. C’est pourquoi Jung disait qu’il faut toujours rechercher le versant positif d’une crise. Au niveau collectif, l'ombre de ce "coronavirus" est poussée par le Soi. Ce faisant, le Soi travaille l’humanité pour la faire sortir de cette folie d’une civilisation malade du coeur. Nous savons tous qu’un terme doit être mis à cette civilisation du stress et de la consommation effrénée. Mais, nous sommes incapables par nous-mêmes d’y mettre un terme, étant sous l’emprise d’une persona collective où règne le principe masculin (principe d’affirmation unilatérale du Moi) qui fonde ce système, les valeurs de cœur du principe féminin (principe de relation et d’ouverture) étant refoulées dans l’ombre. Pour CG Jung, sans les forces secourables du Soi, l’humanité aurait disparu depuis bien longtemps. Ce sont toujours les archétypes qui sont malades et le moi seul ne peut pas les guérir. En se mettant à l’écoute du Soi qui s’exprime notamment dans les rêves et les synchronicités, le Moi peut contribuer à cette harmonisation des archétypes, par la prise de conscience de la guerre intérieure entre les archétypes notamment la guerre entre la persona et l'ombre et la prise en compte du point de vue de l’ombre (*5). Ici l'ombre recouvre les valeurs du coeur et de la féminité massacrée dans l'humanité.( valeurs qui sont celles de la "couronne/corona") Mais, lorsqu’il n’est pas entendu, le Soi -c’est une constatation expérimentale en psychologie- vient toujours mettre un coup d’arrêt à la folie destructrice de l'inflation du Moi, par le moyen de la crise qui peut prendre la forme d'une maladie. c'est que nous constatons au niveau collectif avec la crise qui se profile . Une nouvelle conscience transparait d'ailleurs déjà dans l' «Adresse aux Français » du président Macron quand il conclue : "il nous faudra demain tirer les leçons du moment que nous traversons, interroger le modèle de développement dans lequel s'est engagé notre monde depuis des décennies et qui dévoile ses failles au grand jour, interroger les faiblesses de nos démocraties. Ce que révèle d'ores et déjà cette pandémie, c'est que la santé gratuite sans condition de revenu, de parcours ou de profession, notre Etat-providence ne sont pas des coûts ou des charges mais des biens précieux, des atouts indispensables quand le destin frappe. Ce que révèle cette pandémie, c'est qu'il est des biens et des services qui doivent être placés en dehors des lois du marché." Ces évènements liés au coronavirus et la crise qui se profile confirment les hypothèse qui fondent les analyses de Pierre Trigano dans son interprétation du livre de l’Apocalypse selon les méthodes de décryptage et interprétation symbolique de la Kabbale . Dans ce livre intitulé «Et le capitalisme tombera », Pierre Trigano interprète en effet les premiers évènements de l’Apocalypse comme pouvant se rapporter concrètement à la chute du système capitaliste(*4). Pierre Trigano avait décrypté la date de 2020 comme celle des premiers coups de semonce conduisant à cette chute du capitalisme . Selon les analyses de l'Apocalypse par Pierre Trigano, d'autres évènements politiques et économiques voire des conflits armés pourraient intervenir dans les prochaines années, avant de pouvoir acter la chute du capitalisme et l'avènement d'une communauté authentiquement humaine, plus fraternelle. Cette mutation sociale est le point de passage obligé pour la réalisation d'autres mutations spirituelles conduisant à un univers dans lequel tous les êtres de l'univers vivant et matériel coopèreront pour le faire évoluer en un univers où "le Saint Esprit coulera à flot" selon les termes de Pierre Trigano pour décrire les visions finales de l'Apocalypse. Les visions du livre de l'Apocalypse peuvent être considérées comme une imagination active pour l'humanité ou un rêve de l'humanité. A ce titre, tous les futurs sont toujours possibles. Si nous travaillions sur nous individuellement et collectivement pour que l'humanité soit en capacité d'activer un futur bienveillant, les crises montrées dans les visions de l'Apocalypse pourraient nous être épargnées. ANNEXES (*2) Jung définit aussi le Soi en référence aux Upanishad : « Il est celui qui habite tous les êtres et qui est distinct de tous les êtres que les êtres ne connaissent pas, dont le corps est tous les êtres, qui est ton âme, ton guide intérieur, l’immortel ».

(*3) : Lettre de CG Jung du,23 janvier 1960, au Dr J.A.F. Swoboda, qui dirigeait une clinique londonienne et avait rendu compte à Jung de ses observations sur certains facteurs psychiques de la tuberculose. Correspondance 1958-1961 (Albin Michel)

(*4) En résumé, la cause psychologique de ce système capitaliste qui génère et entretient l'aliénation de l’homme est une inflation de l’archétype du masculin régnant dans la civilisation occidentale devenue mondiale. C'est un reste de notre origine primate marquée par le mâle dominant. Cette inflation pousse les individus à s’identifier à leur ego et les coupe de leur conscience humaine authentique au-delà de leur moi que Jung à la suite des traditions orientales dénomme le Soi.

(*5) Les archétypes sont les briques de la conscience. Dans les crises, les archétypes opposés sont en guerre du fait que l’un d’eux ayant pris possession du sujet se trouve confronté au point de vue de l'archétype opposé. C’est ce que Jung décrit dans le conflit entre l' archétype de la persona (archétype de la fonction d'adaptation au monde exterieur selon un modèle considéré comme la perfection) et l'archétype de l’ombre (tout ce qui a été délaissé et refoulé dans l'inconscient). Le Soi travaille inlassablement à la réconciliation et harmonisation des archétypes en guerre.